Accueil Actualités Le Défenseur des droits s’inquiète d’une « dématérialisation trop rapide » des...

Le Défenseur des droits s’inquiète d’une « dématérialisation trop rapide » des services publics

0 43

« D’ici 2022, 100 % des démarches administratives pourront être effectuées depuis Internet – sauf première délivrance des documents d’identité officiels. Il sera, par exemple, possible pour le citoyen de faire une demande de procuration électorale sans se rendre au commissariat. »

En rendant sa décision le 3 septembre dernier, Jacques Toubon, le Défenseur des droits, sonne l’alerte et appelle le Gouvernement à respecter les droits des usagers dans la dématérialisation des formalités administratives. « L’enjeu est celui du maintien de la cohésion sociale : une dématérialisation trop rapide des services publics entraîne des risques d’exclusion et une augmentation du non-recours aux droits, mettant en péril l’égalité de toutes et tous devant le service public qui constitue un principe fondamental de la République. »

Accéder au rapport du Défenseur des Droits